1. Pourquoi t’engages-tu en politique ?

Gramsci disait « la crise c’Pierre Castelainest le moment où le vieux se meurt et le jeune tarde à naître », nous sommes précisément à ce moment et je pense que la politique est un moyen concret d’accélérer la transition vers un autre modèle plus juste, plus vert.

2. Pourquoi Ecolo ?
Ecolo est à son âge d’or, Ecolo a 32 ans et est un parti novateur jeune et dynamique. Mais à 32 ans, Ecolo est aussi devenu un parti efficace et expérimenté. Enfin Ecolo c’est le courage en politique, le courage d’oser le long terme, le courage de changer de paradigme et le courage d’anticiper car gouverner c’est aussi prévoir.

 

3. Quels sont pour toi les enjeux prioritaires de ces élections ? Pourquoi te présentes-tu au Fédéral ?
Pour moi cela tient en trois points:
-Accélérer la transition énergétique pour gagner en autonomie et réduire notre facture climatique.
-Créer des emplois, en innovant et en investissant dans les secteurs du renouvelable.
-Préserver les services à la population, avec Ecolo dans les régions on l’a fait. Pendant ce temps, au fédéral on a marché sur le bien-être et les solidarités avec l’austérité 2.0 comme seul slogan.

Le fédéral est au cœur de la transition, il restera un interlocuteur central si nous voulons réussir la transition de nos sociétés.

4. Si tu es élu-e, quels seront tes principaux combats au sein de l’Assemblée où tu siégeras ?
Pendant que certains souffrent, d’autres attendent de pouvoir travailler, partageons le temps de travail !

Il y a des réponses à donner à ces constats :
La généralisation du Plan Tandem :

Ecolo propose un projet professionnel intergénérationnel pour faciliter à la fois l’activation des jeunes travailleurs et rendre moins pénibles certaines fins de carrières.

Cela consiste à permettre aux travailleurs de 55 ans et plus de travailler à temps partiel en conservant une part importante de leur salaire. Ainsi, du temps de travail serait libéré pour engager des jeunes travailleurs en vue du remplacement de leurs aînés.

Le coût de cette disposition serait autofinancé part la différence barémique entre le travailleur jeune et le travailleur âgé ainsi que les économies en allocations de chômage.

L’équation est simple : des travailleurs sont épuisés en fin de carrière et des jeunes ont trop peu de perspectives. Donner des perspectives, c’est justement ce que ce plan tandem permet de faire.
Il faut travailler maintenant sur le partage du temps de travail et le partage de l’expérience.

Par ailleurs, j’ai la conviction qu’il faut se battre pour une justice accessible à chacun en valorisant par exemple les modes alternatifs de résolution de conflit type médiation. Mécanisme plus rapide, plus accessible financièrement et moins douloureux à vivre pour les personnes.

5. Hey, à ton âge, t’as déjà des trucs à dire ? Est-on écouté quand on est jeune en politique ?
Oui bien sûr, il y a une attente forte de la population. Nous devons montrer notre détermination et expliquer nos propositions. Mais attention, nous sommes aussi là pour écouter, beaucoup de personnes veulent être entendues, réciter son programme avec des œillères serait une erreur, nous devons écouter et répondre aux citoyen(ne)s qui nous interpellent, beaucoup ont des choses à nous dire.

6. « Voter ça ne sert à rien ! » Comment peux-tu me convaincre d’aller aux urnes le 25 mai ?
Estimes tu que ta voix compte? Moi je pense que oui et le vote n’a pas une vocation de catharsis. Voter n’est pas un coup d’humeur, c’est le moment où chacun influe sur des choix de société. Voter c’est prendre ses responsabilités. Ne pas voter est pour moi comme avancer les yeux bandés, casse gueule.

7. Je suis déçu de la politique. T’es sûr-e qu’Ecolo n’est pas devenu un parti comme les autres ?
Oh que oui ! Après une expérience de cinq ans dans un cabinet ministériel, j’ai pu voir tous les jours qu’Ecolo n’était pas un parti comme les autres.

Ecolo sait assumer des choix moins populaires, Ecolo ose travailler sur le long terme même si ce n’est pas rentable électoralement, Ecolo a bataillé dur pour limiter le cumul des mandats au parlement et ça n’a pas été simple. Ecolo réforme et sait prendre des risques pour faire bouger les lignes. Il serait plus simple d’en faire moins, d’être moins ambitieux mais nous ne sommes pas là par confort, nous sommes là comme acteurs de progrès.

8. Ton coup de coeur ?
Le décret climat adopté grâce à Ecolo au niveau wallon. Pour une fois on peut dire au niveau wallon que nous sommes premiers en quelque chose ;-) Nous devenons un exemple en Europe en réduisant de -30pc des émissions de CO2 en 2020. Et vous savez quoi? L’adoption de ce décret permettra la création de 29.000 à 45.000 emplois, qui ose encore opposer économie et écologie?

9. Ton coup de gueule ?
L’exclusion des chômeurs vers les CPAS dès le premier janvier prochain. C’est une création de pauvreté indigne où l’on déporte le problème vers des CPAS exsangues. C’est le chômage que l’on doit combattre pas les chômeurs!

10. Un dernier message pour la route ?
Regardons devant. Le 21ème siècle nous attend!

affiche sim1. Pourquoi t’engages-tu en politique ?

Parce que pour faire bouger les choses, il faut prendre des responsabilités.

2. Pourquoi Ecolo ?
C’est le seul parti qui ose faire les choses différemment, le seul à innover en permanence et à se remettre régulièrement en question et enfin celui dont l’éthique est la plus propre.

3. Quels sont pour toi les enjeux prioritaires de ces élections ? Pourquoi te présentes-tu à la Région ?
Isoler 100% de vos maisons d’ici 10 ans! Cela va non seulement créer des emplois locaux non délocalisables, les ménages dépenseront moins d’argent dans leur consommation énergétique (de plus les primes majorées en fonction des revenus permettront à tous, y compris aux plus faibles, de réaliser de réelles économies) et enfin last but not least c’est bon pour l’environnement.

Emploi/économie/social/environnement, tout le monde gagne!

4. Si tu es élu-e, quels seront tes principaux combats au sein de l’Assemblée où tu siégeras ?
Veiller à la bonne mise en œuvre du nouveau CODT qui régit l’urbanisme et qui est un énorme succès des écologistes sous cette législature.

Augmenter les subsides et les déductions fiscales pour l’isolation des maisons des wallonnes et des wallons.

Augmenter l’offre et la diversité de services pour les ainés, mais aussi pour les nouveaux nés.

5. Hey, à ton âge, t’as déjà des trucs à dire ? Est-on écouté quand on est jeune en politique ?
Quand tu prépares bien ton dossier et que tu exprimes clairement tes idées, peu importe l’âge, tu seras écouté. Mais c’est vrai que j’ai la chance qu’à 30 ans, mon expérience professionnelle étant de plus en plus forte, on m’écoute plus qu’a 20 ans.

Courage les djeuns!

6. « Voter ça ne sert à rien ! » Comment peux-tu me convaincre d’aller aux urnes le 25 mai ?
Alors ça c’est dur à entendre! Voter c’est influencer directement son cadre de vie. Soit on se dit que ce ne sert à rien et on reste immobile et résigné, soit on se lève de son fauteuil et on se bouge pour faire bouger les choses. Cela commence par choisir les élus qui défendront au mieux ses convictions ou l’éthique la plus proche de la sienne. Moi je vote écolo car, je suis convaincu qu’avec écolo, ça va bouger et que justement ça ne servira pas « à rien ».

7. Je suis déçu de la politique. T’es sûr-e qu’Ecolo n’est pas devenu un parti comme les autres ?
Tchu, ça ne risque pas! Il n’y a qu’a regarder le décret anti cumul. Comment peut on prétendre être bourgmestre, parlementaire, président d’intercommunale, etc. tout ca en même temps et avec des journées de 24h?

Je peux vous dire qu’on ne s’est pas encore fait des copains sur ce coup et c’est ça qui est différent. On ne fait pas de la politique pour être réélu, mais bien pour faire changer les mentalités.

8. Ton coup de coeur ?
Le tram de Liège!
Enfin un projet supralocal qui va réellement redessiner la mobilité liégeoise et je l’espère redynamiser certains quartiers via les projets connexes.

9. Ton coup de gueule ?
Le Photovoltaïque.

Il s’agit d’un pur cadeau électoraliste du CDH qui à fait n’importe quoi et qui sans l’intervention des écolos aurait causé purement et simplement la faillite du gouvernement wallon! Le pire c’est que les 90% des ménages qui n’ont pas de panneaux allaient devoir payer la facture.

C’est un super exemple de ce qui se passe quand les autres partis essayent de faire du développement durable.

écolo garde clairement 30 ans d’avance sur les autres partis en la matière.

10. Un dernier message pour la route ?
Hé les gars!
Mieux vivre, mieux manger, mieux circuler, mieux vieillir etc.

Bein ça ne tombe pas du ciel!

Avec VOUS on va bosser dur, mais on y arrivera!